Préparation au DEC – Réussissez les examens avec l’INES en 2019 !



< Retour aux news

Accessible au terme des 3 années du stage d’expertise comptable, le diplôme d’expertise comptable (DEC) permet de devenir expert-comptable et commissaire aux comptes (CAC). Conformément à la note du jury, au travers des trois épreuves de l’examen final, le DEC a pour objectif principal de « vérifier que le candidat a acquis des connaissances, une méthode et un comportement professionnel ». Ce dernier doit notamment être en mesure de :

– « comprendre une situation réelle complexe pour porter un jugement sur les comptes annuels dans le domaine de l’audit » ;
– « aborder et traiter les missions d’un professionnel comptable indépendant » ;
– « apporter une réflexion personnelle originale à une question de gestion au sens large ».

Pour présenter les examens du DEC, 2 sessions par an sont organisées.

L’INES assure une préparation au DEC pour les épreuves 1 & 2 en 6 samedis, du 2 mars au 13 avril 2019, en vue de la session de mai 2019.

Documentation D.E.C. à télécharger
Bulletin d’inscription à télécharger

Atouts d’une préparation au DEC à l’INES

L’adaptation aux contraintes professionnelles des candidats

– Différentes formules sont envisageables pour préparer les écrits du DEC. En effet, deux groupes de formation sont proposés, le samedi ou le jeudi-vendredi-samedi (pour la session de novembre uniquement). Il est également possible de ne s’inscrire qu’à une seule épreuve.

– Le travail par petits groupes (20 candidats maximum) permet de favoriser l’assimilation des connaissances et de faciliter les échanges avec les formateurs.

L’expertise de notre équipe pédagogique

Le corps professoral de la préparation au DEC est constitué de professionnels expérimentés et reconnus, membres du jury, experts comptables diplômés, enseignants chercheurs : Chantal MIFETOU, Claude PENHOAT, Jean-Pierre EMMERICH & Éric FERDJALLAH.

Une préparation optimale aux épreuves écrites

À la différence des autres organismes, l’INES est la seule école à proposer – pour les épreuves écrites – une préparation au DEC sur 6 journées le samedi. Pour aborder l’intégralité des programmes, deux journées pour l’E1 et quatre pour l’E2 sont indispensables. Conséquemment, cette organisation accroît les chances de réussite aux examens : à l’INES, la préparation au DEC totalise100 % de réussite pour l’E1, entre 60 et 80 % de réussite pour l’E2 selon les sessions.

Une préparation à l’E. 3 individualisée

La préparation au mémoire du DEC débute par une présentation collective de l’épreuve, animée par Odile BARBE, enseignant-chercheur, expert-comptable, examinatrice du DEC. Pour la session de mai 2019, cette réunion est prévue le 18 janvier 2019.

À l’issue de cette présentation, un coach spécialisé est attribué à chaque candidat en fonction du thème de recherche défini. Il assure un suivi individualisé pour la rédaction de la demande d’agrément et du mémoire.

Deux simulations de soutenance, avant puis après le dépôt du mémoire, sont organisées avec des examinateurs différents d’un oral à l’autre.

Perspectives professionnelles à l’issue du DEC

Un large éventail de parcours s’offre aux diplômés, à l’issue de leur préparation au DEC.

L’expertise comptable peut être exercée en cabinet, en indépendant ou en qualité d’expert-comptable salarié. L’expert-comptable joue un rôle clé dans toutes les étapes de la vie d’une entreprise.  Il a pour mission de garantir le respect des obligations légales du dirigeant en matière de comptabilité et de fiscalité.

Il s’agit également d’un métier de contact et de communication : l’expert-comptable prodigue des conseils et accompagne le chef d’entreprise dans la gestion de son activité, dans ses choix stratégiques et leur mise en oeuvre opérationnelle.

Le DEC donne aussi accès au métier de commissaire aux comptes. Le CAC intervient sur des missions d’audit légal pour certifier les comptes des entreprises et garantir la fiabilité de l’information financière.

Les diplômés du DEC ont la possibilité de s’orienter vers les métiers de l’entreprise et de la banque, par exemple en tant que DAF, DG. Ils sont aptes à occuper les fonctions de directeur de la consolidation et de l’audit, contrôleur interne ou financier, directeur du contrôle de gestion ou des systèmes d’information et de l’organisation.

Enfin, l’expertise comptable permet d’accéder à l’administration publique, en qualité de fonctionnaire de la catégorie A.

Pour plus d’informations, consulter le site de l’OEC.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *